Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Selfie, attention danger : des morts chaque année

Les chiffres rapportés par une étude menée en Inde sont éloquents : le selfie tue plus que les requins sur une année ! En 6 ans, le nombre de morts causées par ces autoportraits n’a cessé d’augmenter dans le monde et les jeunes sont ceux qui perdent le plus la vie en se prenant en photo. Comment en sommes-nous arrivés à de tels chiffres ?

Mourir en se prenant en photo avec son smartphone semblait improbable il y a à peine quelques années. Pourtant, depuis 2011, le nombre de morts par Selfie n’a fait que croître, pour atteindre plus de 40 morts chaque année. Voyons pourquoi ces photos tuent de plus en plus, et comment réagir face à ce phénomène tragique et inattendu.

Les selfies plus dangereux que les requins ?

En 2011, 3 personnes avaient trouvé la mort "de manière assez bête", comme on disait à l’époque, en se prenant en photo avec leur smartphone. Ce qui n’aurait dû rester que des cas isolés a en réalité pris des proportions qui commencent à inquiéter. Dès 2014, le nombre de morts par Selfie grimpe à 13, avant d’entamer une croissance qui n’a plus décliné depuis : 50 décès en 2015, 98 morts en 2016, 93 en 2017. Depuis le début de l’année 2018, plusieurs personnes ont déjà perdu la vie, en chutant d’une falaise ou en tentant de prendre une photo "parfaite" pour illustrer leur page sur les réseaux sociaux. Le nombre de victimes actuelles est de 259 au total.

Ces chiffres inquiétants, fournis par une revue indienne (Journal of Family Medicine and Primary Care) ne reflètent pas complètement la réalité, car toutes les morts causées par selfie ne peuvent pas être reportées comme telle. En effet, techniquement, on ne meurt pas en se prenant en photo, mais en tombant de haut, en se noyant, en provoquant un accident de voiture... A titre de comparaison, les requins ne sont responsables chaque année que de 6 décès en moyenne.

Les moins de 30 ans et les Indiens premières victimes

L’étude identifie comme victimes principales les moins de 30 ans, avec un âge moyen de 22 ans. Ce sont principalement les hommes qui semblent plus aptes à prendre des risques pour obtenir le bon cliché. Et c’est l’Inde qui occupe la triste première place du pays avec le plus de décès par selfie. En effet, les autoportraits effectués avec un smartphone sont très populaires auprès de la jeunesse indienne et la tendance est à la photo de groupe. Cela explique en partie ce chiffre élevé : lors d’un accident de selfie, le nombre de victimes est rapidement plus grand du fait du nombre de participants plus nombreux.

De plus, l’Inde possède une population très jeune (704 millions d'habitants ont moins de 30 ans) ce qui multiplie logiquement les risques et donc les chiffres de décès lors d'une prise de vue. Les plus jeunes, partout dans le monde, ne semblent pas prendre conscience des risques induits par ces photographies qu’ils veulent sensationnelles. Pour remédier à cela, certaines mesures commencent à être prises.

Vers des zones sans selfie pour préserver des vies humaines

A Bombay, la mairie a instauré 16 zones sans selfie dans des lieux où sont survenus des accidents. Des mesures préventives importantes, mais qui ne modifieront pas le comportement dangereux de certains amateurs de ces photos qui leur apportent likes et followers sur les plateformes sociales.

Une association, Selfie to Die For, s’est donnée pour mission d’éduquer les utilisateurs de smartphone aux risques du selfie. Elle présente les clichés les plus dangereux et raconte les accidents auxquels ils ont conduit. Des images et des vidéos qui peuvent choquer mais qui sont nécessaires face à l’inconscience de certains irréductibles.

Publié le 05 novembre 2018

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines de société

Abonnement L'EXPRESS
Abonnement LE NOUVEL OBSERVATEUR
Abonnement LE MONDE DES ADOS
Abonnement PARIS MATCH
Abonnement POINT DE VUE
Abonnement LE PETIT QUOTIDIEN