Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Mamoudou, le sans-papiers devenu héros en 35 secondes

Un soir de mai, Mamadou Gassama escalade une façade de 4 étages et sauve un petit garçon d’une mort certaine. Depuis son exploit, le nouveau Spiderman est au centre de l’attention médiatique. Médaille, naturalisation, contrat de travail, mais aussi controverses politiques : retour sur un fait-divers hors du commun.

La vidéo a fait le tour des réseaux sociaux en quelques heures. On y voit un petit garçon suspendu dans le vide. Un voisin le maintient à grand peine sur le rebord d’un balcon. Soudain, un jeune homme s’élance à son secours. Avec une agilité impressionnante, il escalade l’immeuble en quelques secondes. Parvenu au 4e étage, il saisit le garçonnet et le dépose à terre sain et sauf.

Depuis, l’événement a été disséqué par les médias, et commenté par toute la France, avant d'émouvoir le monde entier. Au-delà de son caractère spectaculaire, que dit l’affaire Gassama de l’état du débat national ?

Un conte de fées moderne

En portant secours à ce petit garçon, Mamoudou Gassama a changé le cours de plus d’une vie. Ce jeune Malien de 22 ans a vécu le parcours chaotique de nombreux réfugiés. Il lui a fallu cinq ans de voyages périlleux pour rallier la France en septembre 2017. Il vivait depuis dans un foyer d’accueil de Montreuil, en attente d’une solution à sa situation.

En moins de 48h, il est passé de la clandestinité à la reconnaissance nationale. Emmanuel Macron lui a promis médaille, régularisation et emploi. L’ensemble de la classe politique salue son geste, et les plateaux TV s’arrachent sa présence. On en vient à évoquer la chance inouïe du jeune homme, à qui le destin a donné l’occasion de "prouver sa valeur". Tandis que des milliers de sans-papiers végètent dans des impasses administratives, l’affaire Gassama donne le change. La tragédie prend des airs de conte de fée.

Un super-héros en plein dans l’actualité

Des politiques aux citoyens, tout le monde a accueilli la nouvelle avec excitation. Difficile de ne pas s’enthousiasmer pour une histoire qui semble tout droit sortie d’un comic de super-héros ! Au cinéma comme dans la vraie vie, il est clair que nous avons tous grand besoin de récits simples et inspirants. Les exploits de ce Spiderman improvisé nous réconcilient un instant avec la complexité des enjeux liés à la politique migratoire.

On en vient à oublier Mamoudou lui-même. Le discret jeune homme, dont on ne saurait douter du courage et de la sincérité, semble un peu dépassé par sa soudaine notoriété. Sur nos écrans, il reste humble et presque timide. Il s’en tient aux faits, remercie Dieu, et s’avoue “fatigué” par le tourbillon médiatique qui ne le lâche plus. Comme tous les super-héros, il jongle désormais entre deux identités. Le symbole acclamé par la foule vole la vedette au jeune homme dont la vie personnelle est à nouveau bouleversée.  

De vrais super-vilains : récupération politique et théories du complot

La pause n’aura duré qu’un moment. Les théories du complot ont commencé à circuler dans le sillage de la vidéo, dont la qualité amateur laisse des questions sans réponses. Comment un enfant de 4 ans s’est-il retrouvé suspendu de la sorte ? Pourquoi le voisin ne l’a-t-il pas lui-même remonté sur le balcon ? Il n’en faut pas plus à certains internautes pour en conclure que l’incident a été entièrement mis en scène. L’enfant ne serait qu’une poupée, tel ou tel lobby manipule l’opinion, et le reste du monde est complice.

Les théories rocambolesques sont facilement démontées. Mais la récupération politique peut se faire plus insidieuse. Quelques jours plus tard, plusieurs associations dénonçaient l’instrumentalisation du fait-divers. Elles l’opposent aux bavures d’une politique migratoire de plus en plus dure.

Et ça fonctionne aussi dans l’autre sens. Ainsi, Marine Le Pen s’est déclarée favorable à la naturalisation de Mamoudou Gassama… si cela justifie l’expulsion d’autres sans-papiers, "moins méritants".  C’est oublier un peu vite que, s’il n’avait pas croisé la route du destin ce soir de mai, Mamoudou Gassama n’en aurait pas moins eu l’étoffe d’un héros. Parmi les réfugiés, combien n’auraient besoin "que" d’un coup de pouce du destin ?

Voici l'exploit de Mamoudou filmé en direct :

1 commentaire

Magnifique... (par Commentateur, le 10/06/2018)

Bel article de propagande... On sent bien que l'auteur de cet article et ce site en général ont un parti pris très marqué en faveur du multiculturalisme... Désolé mais les gens sont moins stupides que les journalistes ne le laissent entendre, on voit bien que l'on est en présence d'une opération d'ingénierie sociale dans ce cas précis, ce genre de chose arrive quasiment tout les jours en france(au même moment des adolescent ont sauvé une personne de la noyade)mais on n'en entend jamais parler. Réponse de la rédaction : Vous avez tout à fait raison, nous sommes plutôt favorables à la diversité culturelle, mais ce n'est pas tout à fait le propos. Nous relayons une info dont tout le monde parle, pour mieux la décrypter. Et vous avez raison aussi, il y a beaucoup de gens qui font chaque jour des choses formidables dans l'ombre. C'est pourquoi mettre quelqu'un en lumière de temps en temps ne fait pas de mal...

Vous aussi, laissez votre avis !

Magazines de société

Abonnement LES DOSSIERS DE L'ACTUALITE
Abonnement LES INROCKUPTIBLES
Abonnement LE PETIT QUOTIDIEN
Abonnement L'EXPRESS
Abonnement LE NOUVEL OBSERVATEUR
Abonnement POINT DE VUE