Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Mais qui sont ces fameux millennials ?

On l'appelle aussi la génération Y : elle regroupe les personnes nées entre le début des années 80 et la fin des années 90, ou le début des années 2000 selon les spécialistes. C’est donc la génération de ceux qui sont nés un peu avant et/ou juste après le changement de millénaire : ce sont les "millennials".

Sujet de nombreuses études, point d'analyse des sociologues, cible favorite des publicitaires, en quoi ces jeunes sont-ils différents des autres ?

Une identité qui leur est propre

D’une manière générale, la génération Y bénéficie d’un niveau d’éducation élevé. Mais ce niveau d’éducation ne constitue plus, comme c’était le cas pour les générations précédentes, une assurance de trouver un travail et donc, la dépendance souvent longue à la famille constitue une caractéristique des millennials.

La perception de l’environnement est très différente pour les millennials et pour leurs aînés. La démocratisation des moyens de transport (longue et courte distance) ainsi que les progrès techniques et technologiques qui ont accompagné la prime jeunesse de la génération Y, en premier lieu Internet, font que les distances n’empêchent presque plus rien. Ainsi, la mobilité et la flexibilité de la génération Y sont sans précédent.

On peut aussi noter que cette génération est la première pour laquelle la majorité des mères ont travaillé. Cela se ressent dans la manière dont l’égalité des sexes est revendiquée et considérée comme normale.

Une réputation sulfureuse

Pour autant, cette génération est souvent vue de manière négative par ses aînés, principalement au travail. Les millennials sont souvent perçus comme égocentriques, manquants de ténacité et de motivation. On les présente aussi fréquemment comme instables et exigeants.

Pourtant, cela ne se vérifie pas dans les analyses, et les millennials semblent plus sensibles aux conditions de travail qu’à la rémunération purement financière, par rapport aux générations précédentes. Cela se traduit également dans le fait que le bien-être au travail semble un élément central dans leurs choix de carrière.

Malgré une proximité avec le monde digital et une perception du monde où la distance n’existe (presque) plus, les millennials apprennent de leurs aînés et montrent la même volonté d’évolution que les générations antérieures. S’ils sont uniques dans leur approche et leur vision du monde, ils n’en sont pas pour autant si différents de leurs parents.

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines de société

Abonnement LES INROCKUPTIBLES
Abonnement L'ACTU
Abonnement LES DOSSIERS DE L'ACTUALITE
Abonnement LE NOUVEL OBSERVATEUR
Abonnement LE MONDE DES ADOS
Abonnement MON QUOTIDIEN