Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Le bitcoin, monnaie de singe ou révolution numérique ?

Le bitcoin (noté XBT ou BTC) est apparu en 2009. Son inventeur est un certain Satoshi Nakamoto, mais impossible d'affirmer jusqu'ici s'il s'agit d'un pseudonyme ou d'un vrai nom. Il s'agit de la première monnaie numérique du monde, pionnier de ce que l'on appellera plus tard des altcoins, une contraction de "alternatives" et "coins" (monnaies). Et comme leur fonctionnement fait appel à la cryptographie, c'est-à-dire à un encodage mathématique complexe pour sécuriser la monnaie, les altcoins sont également appelées des crypto-monnaies.

Une monnaie indépendante

Pour mieux comprendre le mécanisme du bitcoin, faisons un petit parallèle avec la monnaie physique. Les billets et les pièces d'une monnaie sont imprimés et frappés par une banque centrale qui, à l'aide de différents outils économiques, peut influer sur sa valeur. Les utilisateurs de cette monnaie n'ont donc aucun contrôle dessus.

Une telle autorité régulatrice n'existe pas dans le cas du bitcoin : cette monnaie est totalement décentralisée et communautaire. Elle est créée en utilisant un réseau d'appareils interconnectés via Internet et est stockée exclusivement en ligne. Plusieurs millions d'appareils travaillent ainsi ensemble sur le même pied d'égalité et l'arrêt d'un d’entre eux (panne ou déconnexion) n'affectera en rien le fonctionnement de la monnaie. Pour ceux qui connaissent, le principe est le même que pour le torrent (peer to peer).

Tout cela fait du bitcoin une monnaie indépendante qui n'appartient à aucun pays ni aucune organisation, et qui échappe à la plupart des incertitudes classiques de l'économie.

Petit lexique préalable

Pour comprendre la suite, prenons le temps d'intégrer quelques notions un peu techniques :
> La chaîne de blocs ou blockchain : il s'agit d'une base de données où sont inscrites toutes les opérations faites avec le bitcoin. Ces opérations sont la vérification, l’authentification, la validation et l’écriture des transactions. Colonne vertébrale du bitcoin, elle fonctionne avec des règles spécifiques et on peut la voir comme un registre mondial dans lequel est consigné tout ce qui touche au bitcoin. Chaque ordinateur connecté au réseau en possède une copie (poids : plus de 60 Go).
> Les blocs : ils composent la blockchain. Un bloc est une inscription contenant plusieurs informations sur une transaction et c'est grâce à lui que l'utilisation du bitcoin est si sécurisée. Sa création se fait via un logiciel à installer sur son ordinateur : le logiciel de minage.
> Le logiciel de minage : il permet de se connecter au réseau de la monnaie bitcoin. En utilisant des méthodes précises et des calculs complexes, il permet aussi de trouver des blocs et de les rajouter à la blockchain.
> Le minage : action de faire travailler le logiciel de minage pour créer des blocs.

Comment fonctionne le minage ?

Nous l’avons vu, le bitcoin est une monnaie digitale générée par un réseau mondial. Plusieurs millions de machines composent ce réseau et elles utilisent des logiciels de minage pour créer des blocs afin d’assurer le maintien de la blockchain. On dit qu’elles minent.

Le hic, c'est que la blockchain est protégée par un cryptage fort et de complexes calculs mathématiques sont nécessaires pour qu’un logiciel de minage puisse trouver des blocs assez valides pour s'y ajouter. C'est un peu comme un jeu de devinettes où, à partir d'un indice vague, il faille trouver à chaque fois la réponse parfaite.

Pour trouver un bloc, tous les ordinateurs connectés au réseau mettent en commun leur puissance de calcul. Néanmoins, la complexité des calculs pour y arriver est sans cesse ajustée à la puissance disponible sur le réseau pour faire en sorte que le temps nécessaire à la découverte d'un bloc soit toujours de 10 minutes.

Parmi toutes les machines qui minent néanmoins, une seule tombera sur le bon bloc répondant à tous les critères de la blockchain (la réponse parfaite à la devinette). Heureusement, plus une machine sera puissante, plus les chances que ce soit elle qui trouve le bon bloc augmentent.

Comment se crée le bitcoin ?

Pour miner, les machines tournent 24h/24 et 7j/7. Cela représente du travail et c'est pour cela que chaque bloc rajouté à la blockchain donne droit à une rémunération. Elle se fait en bitcoins, 12,5 unités/bloc pour être précis. Ces bitcoins sont "neufs" et n'existaient pas auparavant. Autrement dit, de nouveaux bitcoins sont créés sur le marché à chaque bloc trouvé.

Les avantages du bitcoin

> Des frais de transaction réduits : les transactions en bitcoin se font directement d'un utilisateur à un autre, d'où des frais de transaction vraiment négligeables.
> Des transactions très rapides : pour la même raison, les transactions sont quasi instantanées, de l'ordre de quelques secondes à quelques heures, que ce soit en week-end ou un jour férié. Il n'y a également pas de limite de montant.
> Une utilisation anonyme : pour utiliser le bitcoin, il faut un portefeuille auquel est liée une adresse unique. Seule cette adresse est demandée lors des transactions et il est inutile de donner ses informations personnelles (comme à la banque) pour ouvrir un portefeuille.
> Un usage transparent : algorithmes, logiciel, protocoles, tout le système Bitcoin est libre. Toutes les transactions passées dans le système sont aussi librement consultables dans la blockchain.
> Tout est sécurisé : le bitcoin est crypté et totalement infalsifiable grâce à la blockchain. Le vol est toutefois toujours possible, notamment en trouvant le moyen d'accéder à un portefeuille.
> Des avoirs protégés : décentralisé, indépendant et immatériel, le bitcoin échappe au gel de comptes, aux saisies, et même aux conséquences de la fluctuation des autres devises. Une transaction Bitcoin est toutefois définitive avec impossibilité de l'annuler.

Quelques chiffres sur le bitcoin

> Le succès du bitcoin a fait s'envoler sa valeur : 8.300 euros sont maintenant nécessaires pour acheter 1 bitcoin.
> La quantité de bitcoin destinée à être créée est sciemment limitée à 21 millions d'unités. Cette quantité devrait être atteinte en 2140.
> Aujourd’hui, les coûts et la difficulté de minage font qu'il n'est plus intéressant pour un particulier de miner le bitcoin.

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines de société

Abonnement L'ACTU
Abonnement LES INROCKUPTIBLES
Abonnement LES DOSSIERS DE L'ACTUALITE
Abonnement LE PETIT QUOTIDIEN
Abonnement MON QUOTIDIEN
Abonnement LE POINT