Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Il découvre une fortune dans son vieux canapé... et rend l'argent !

Alors que, totalement par hasard, il est entré en possession de plusieurs milliers de dollars, un Américain a choisi de ne pas les garder et les a rendus à leur juste propriétaire.

Howard Kirby n'en espérait pas tant quand il a acheté du mobilier de seconde main auprès de Habitat for Humanity, une association caritative. Pour 70$ (64 euros environ), ce grand-père de 64 ans est rentré chez lui avec un canapé, quelques fauteuils et un repose-pieds. De quoi équiper chichement la cave de sa maison au Michigan (États-Unis) qu'il a aménagé en repaire sympa.

Au bout de quelques semaines cependant, il trouva que le repose-pieds était vraiment trop inconfortable et laissa à sa belle-fille le soin d'en examiner le coussin. Cette dernière le dézippa donc et commença à en extirper... des paquets de 100 dollars. En tout, le coussin contenait 43.170 dollars en liquide, soit un peu moins de 40.000 euros !

"Je dois encore me pincer pour m'assurer que je ne suis pas en train de rêver", dira-t-il sur cette découverte. Il consulta un avocat qui lui confirma qu'il avait tout à fait le droit de garder l'argent, sans obligation aucune de le rendre. Et pour être honnête, Howard y a bien songé un instant. Après tout, il était dans le rouge et avait besoin de refaire son toit. Mais au fond de lui, sa foi lui disait que ce n'était pas la bonne chose à faire. Il contacta donc Habitat for Humanity et les convainc de l'aider à identifier celui qui a donné les meubles. C'est ainsi qu'il retrouva Kim Fauth-Newberry.

A l'origine, les meubles appartenaient au grand-père décédé de Kim qui les a donc donnés à sa mort. Elle n'avait bien-sûr aucune idée de ce qu'ils cachaient et a été assez ébranlée lorsque Kirby lui tendit les liasses de dollars. Son mari et elle confessèrent par la suite qu'ils auraient brûlé les meubles si l'association ne les avait pas pris.

Howard Kirby dit se sentir bien d'avoir fait ce qu'il fallait. Son geste lui a aussi valu la sympathie de gens de tout le pays, la famille Newberry en premier avec qui il est devenu très proche. Un entrepreneur local, en association avec Habitat for Humanity, lui a même refait son toit pour le récompenser de son grand sens moral. En somme, tout est bien qui finit bien pour tout le monde !

Publié le 04 mars 2020

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !