Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

IG Nobel : la cérémonie qui récompense les idées saugrenues

Tous les ans, des prix anti-Nobel sont remis aux auteurs d’idées scientifiques plutôt absurdes. Voici le palmarès 2019 et les lauréats de cette amusante cérémonie.

Chaque année depuis 1992, ce sont 10 prix IG Nobel (prononcez Ignobel, la contraction de Ignoble et de Nobel) qui sont remis par les organisateurs de cette parodie du véritable Prix Nobel.

C’est le magazine scientifique humoristique Annals of Improbable Research (AIR) qui organise cette cérémonie à laquelle participent certains lauréats du véritable Nobel, car il ne s’agit pas de se moquer mais bien d’attirer l’attention du grand public sur des idées scientifiques saugrenues, absurdes, mais qui prêtent tout de même à réfléchir.

Les critères de choix sont variables, mais les anti-Nobel sont généralement attribués à des recherches conséquentes qui apportent une réponse à une question peu intéressante. C’est le cas de cette étude qui nous explique qu’un enfant de 5 ans peut saliver 500 ml par jour, fruit du travail d’une équipe de chercheurs japonais récompensée cette année.

D’autres lauréats sont choisis parmi les recherches annoncées comme miraculeuses, mais qui ne sont finalement qu’un coup d’épée dans l’eau. Enfin, les prix plus critiques sont décernés à des "mauvais choix" dans les domaines de la science, de l’économie ou de la paix. Parfois, c’est l’ironie qui prime, comme lors de la cérémonie de 1996 au cours de laquelle l’ancien président français Jacques Chirac fut récompensé pour la reprise des essais nucléaires en Polynésie. En 1993, Pepsi-Cola reçut également l’anti Nobel de la paix après avoir déclenché des émeutes aux Philippines, suite à un concours mal organisé.

Le 12 septembre 2019, hormis l’étude sur la salive, plusieurs idées incongrues ont reçu l’honorable distinction. L’anti Nobel de Médecine revint à Silvano Gallus et à son étude qui affirme que la pizza peut guérir du cancer... si elle est fabriquée et consommée en Italie !

En biologie, une équipe internationale de 6 chercheurs a découvert que si l’on soumet des cafards morts et des cafards vivants à un champ magnétique, on note une différence de comportement entre les deux (!). En économie, 3 scientifiques se sont vu attribuer le prix pour leurs tests consistant à savoir dans quel pays les billets de banque transportaient le plus de bactéries.

Mais notre favori reste l’Anti Nobel de Psychologie. L’Allemand Fritz Strack a découvert que tenir son stylo dans la bouche rendrait plus heureux, car cela provoque un sourire. Pour finalement réaliser que ce n’était pas le cas.

Un joli palmarès, qui nous donne envie d’être l’année prochaine pour découvrir les futurs lauréats de cette cérémonie atypique.

Publié le 11 octobre 2019

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines de société

Abonnement PARIS MATCH
Abonnement LE PETIT QUOTIDIEN
Abonnement LES DOSSIERS DE L'ACTUALITE
Abonnement L'ACTU
Abonnement LES INROCKUPTIBLES
Abonnement MON QUOTIDIEN