Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

En vendant 28 bouteilles de whisky, il s'achète une maison

Certains cadeaux sont plus utiles que d'autres, et ce n'est pas cet Anglais de 28 ans qui vous dira le contraire. Depuis sa naissance, son père lui offre une bouteille de whisky à chaque anniversaire, dans un but précis : lui permettre de s'acheter une maison.

Le Macallan single malt de 18 ans d'âge est un whisky très prisé par les amateurs, qui se vend entre 300 et 500 euros la bouteille. Un cadeau précieux, mais qui semble assez incongru quand il est offert à un enfant. C'est pourtant l'un des présents choisis par le père de Matthew Robson comme cadeau d'anniversaire pour son fils, chaque année depuis sa naissance. M. Robson précise tout de même que son fils recevait également des cadeaux plus adaptés à son jeune âge pour ses différents anniversaires… !

Si le principal intéressé avoue avoir été à chaque fois surpris par "ce cadeau bizarre" alors qu'il n'était pas en âge de boire, son papa avait une idée bien précise : aider sa progéniture à s'acheter son premier logement quand il deviendrait majeur, en revendant sa collection de whisky. La seule consigne accompagnant les bouteilles était donc de ne pas les ouvrir.

C'est ainsi que 28 ans plus tard, Matthew a mis en vente les précieuses bouteilles (via le consultant en whisky Mark Littler), pour un total qui pourrait représenter environ 45 000 euros (soit 40 000 livres). Un bel apport, pour supporter un premier achat immobilier.

L'achat des bouteilles de ce Macallan single malt de 18 ans d'âge a coûté environ 5500 euros au père, mais ce whisky a vu sa valeur augmenter ces dernières années, notamment depuis que les amateurs américains et asiatiques ont commencé à manifester un intérêt certain pour ce cru écossais, réputé pour ses notes fruitées et sa belle couleur ambrée. Le fait d'en avoir une collection complète, dont la première bouteille remonte à 1974, est un atout pour la vente, comme l'explique le courtier qui se chargea d'écouler les bouteilles.

Matthew Robson verra bientôt sa patience récompensée, lui qui a su résister à l'appel de l'un des meilleurs whisky écossais du marché durant tant d'années. On espère qu'il invitera son papa à boire un verre dans son nouveau logement et la nature de l'alcool choisi pour cette célébration laisse peu de place à l'interprétation !

Publié le 15 septembre 2020

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !