Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Confinement : à quoi est due cette pénurie de papier toilette ?

Rayons de supermarchés vides, altercations et bagarres, revente à prix d'or… Étrangement, les rouleaux de papier toilette sont devenus l'objet de toutes les convoitises en cette période d'épidémie mondiale, quand bien même d'autres produits pourraient sembler plus importants dans un tel cas. Pourquoi une telle ruée vers le PQ ? Essayons d'analyser les raisons qui peuvent justifier un tel comportement.

Les périodes de crises permettent souvent de mieux cerner l'Homme, ses peurs et ses faiblesses, ou au contraire de mettre en avant ses qualités. Et alors que le Covid-19 se répand à travers le globe, on assiste à un phénomène plutôt étonnant : une pénurie de papier toilette consécutive aux achats impulsifs des citoyens, dans de nombreux pays.

Plus de PQ : la peur de manquer ?

Dès le début de l'épidémie qui a commencé par toucher la Chine, on a vu les citoyens du pays se ruer dans les centres commerciaux, pour faire le plein de denrées de première nécessité. Si voir les paquets de riz et de nouilles déshydratées disparaître des étals n'avait rien de bien étonnant, les razzias effectuées sur le papier toilette pouvaient amuser… au départ.

De la Chine au Japon, de l'Australie à l'Europe, puis aux États-Unis, les vidéos et les images de rayons vidés du précieux papier se sont propagées sur la toile, mettant en avant un comportement d'achat impulsif de la part des clients, créant une pénurie qui n'avait pas lieu d'être. Avec l'évolution de la situation et les confinements décidés par plusieurs gouvernements, cela s'est même aggravé et des cas d'altercation parfois violentes pour se procurer les derniers rouleaux disponibles ont été recensés.

Si au départ, il était facile de penser que les plus âgés agissaient par réflexe - pour ceux qui ont pu connaître les guerres ou les privations dans leur jeunesse - et que la peur de manquer motivait leurs actes, on a rapidement pu constater que ce n'était pas forcément la raison première de ces comportements.

Garder le contrôle sur son quotidien

La pandémie actuelle effraie les citoyens, qui doivent affronter une situation nouvelle et incertaine. Personne ne peut prédire sa fin, ce qui favorise les angoisses. Face à cela, il est bon de pouvoir se rattacher à des petites choses, comme l'assurance d'avoir à manger… ou celle de pouvoir garder sa dignité chez soi.

Ce qui est considéré comme sale crée une peur supplémentaire, et le fait d'aller aux toilettes sans papier canalise ces craintes. Ainsi, faire un stock de papier toilette permet d'avoir l'illusion de garder un semblant de contrôle, en s'assurant de pouvoir faire face au pire.

Ceux qui achètent des dizaines de rouleaux, malgré les informations rassurantes concernant les réapprovisionnements habituels des rayons, ont simplement peur. En faisant des stocks, ils se rassurent, ils se donnent l'impression d'avoir mis leurs proches en sécurité et vivent ainsi mieux cette période étrange.

Mais alors pourquoi ne pas se ruer vers des biens plus essentiels, comme peuvent l'être les aliments en boîte, les plats surgelés ou les soupes en sachet ? Il existe une réponse toute simple à cela !

L'effet réseau sociaux et les mouvements de masse

Nous assistons à la première pandémie à l'heure des médias sociaux, et l'effet de masse qu'entraîne la diffusion d'images (vraies ou pas, d'ailleurs) de pénurie de papier toilettes poussent les utilisateurs à se ruer sur cette denrée, car ils ont vu le manque s'afficher en ligne.

C'est l'effet réseau social, le même qui pousse un utilisateur à partager de fausses informations, à prendre pour acquis ce qu'on lui donne à voir sur Facebook, Twitter ou Instagram, et qui dans un contexte aussi particulier qu'aujourd'hui peut vite être dangereux. Il y a toutefois du bon dans ces réseaux sociaux, sur lesquels des élans de solidarité pour les plus isolés s'organisent, et qui permettent à ceux qui sont confinés seuls d'avoir un peu de compagnie.

Si une telle situation venait à se reproduire dans le futur, peut-être que les stocks de papier toilette ne fonderaient pas à vue d'œil dès les premières annonces, surtout si l'Homme apprend de ses erreurs. Pour se rassurer, il est pour le moment possible d'utiliser cette calculatrice qui permet de connaître la durée réelle de vos stocks ! Sinon, le bidet va-t-il redevenir tendance ?

Publié le 27 mars 2020

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !