Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Cette étrange fascination pour la famille royale d'Angleterre

Le mariage du prince Harry et de l’actrice Meghan Markle est un succès médiatique et populaire. Au point de se demander si les Français, si fiers de leur Révolution, ne regretteraient pas leur propre famille royale ! Entre curiosité géopolitique, conte de fées hollywoodien et rivalité historique, pourquoi les Windsor nous fascinent-ils tant ?

Impossible d’y échapper : le 19 mai 2018, le “mariage de l’année” faisait la une de tous les médias. Certes, en épousant l’Américaine Meghan Markle, le prince Harry a écrit une nouvelle page de l’histoire de l’Angleterre. Mais pour les téléspectateurs français, ce n’est que le dernier chapitre d’une longue saga. De la tragique disparition de Lady Di aux premiers pas de la petite princesse Charlotte, en passant par la personnalité de la reine Elisabeth… De quoi notre fascination pour la famille royale anglaise est-elle le nom ?

Une romance hollywoodienne au journal de 20h

L’engouement pour les péripéties de la famille royale anglaise est indéniable. Plus de 3 milliards de téléspectateurs ont suivi l’échange des vœux entre Harry et Meghan, dont 7,5 millions de personnes rien qu'en France. Et cela ne représente qu’un temps fort de la couverture médiatique. Le quotidien de la famille royale est disséqué dans la presse people comme sur Internet.

Mais les Windsor sont-ils une exception ? Après tout, l’intimité de nos dirigeants suscite un intérêt croissant depuis les années 1950. La République française peut prétendre avoir une relation neutre avec ses présidents. Mais nous avons tous un avis sur le remariage de Nicolas Sarkozy, les aventures de François Hollande, ou la relation entre Emmanuel et Brigitte Macron. L’ensemble de la vie politique se “peopolise”, familles royales en tête.

Ces frasques dont on adore se moquer

L’intérêt du public n’a d’ailleurs rien d’un enthousiasme béat. Il suffit de faire un tour sur Twitter pour s’en convaincre. Les médias énumèrent les détails émouvants de l’idylle princière et de la cérémonie. Mais les internautes, quant à eux, préfèrent échanger des remarques ironiques sur le coût des festivités ou les tenues extravagantes des invités. Un cliché sur lequel l’ex-fiancée du prince Harry affiche une mine déconfite a fait le tour des réseaux sociaux en quelques heures.

De nombreux internautes tiennent avant tout à clamer leur dédain face au royal wedding. Leur attitude rappelle celle des téléspectateurs qui regardent les émissions de télé-réalité “juste pour savoir à quel point c’est nul”. Ils font pourtant partie du public. Entre plaisir coupable et distanciation sarcastique : lorsque nous commentons la vie de la cour d’Angleterre, c’est surtout pour mieux parler de nous.

Les Windsor, Anglais avant tout

Nous connaissons tous Lady Diana et la reine Elisabeth. Mais l’Europe ne compte pas moins de 10 monarchies héréditaires. Qui peut citer un membre de la famille des Glücksbourg ? Ou dire qui règne sur le Danemark ?

Si les Windsor retiennent tant notre attention, c’est peut-être parce qu'ils sont britanniques. De la Seconde Guerre Mondiale à Margaret Thatcher, du Petit Paris londonien au Brexit, l’Angleterre est notre “meilleure ennemie”. Et c’est un pays profondément divisé, en pleine crise de positionnement international.

Parler du mariage princier, c’est l’occasion se moquer gentiment de nos voisins, sans aborder les sujets qui fâchent. On comprend mieux pourquoi cette “tactique de diversion” est l’une des raisons d’être de la monarchie anglaise.

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines de société

Abonnement LES INROCKUPTIBLES
Abonnement LES DOSSIERS DE L'ACTUALITE
Abonnement LE PETIT QUOTIDIEN
Abonnement PARIS MATCH
Abonnement L'EXPRESS
Abonnement LE MONDE DES ADOS