Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Bientôt un code de la route pour circuler dans l'espace ?

Devant l'augmentation du nombre de satellites envoyés en orbite autour de la Terre, des règles de circulation de ces engins pourraient bien être mises en place au niveau international. De quoi imaginer dès maintenant un code de la route version spatiale.

Quand on pense à l’espace, on imagine cette vaste étendue dans lequel fusées, navettes et satellites peuvent naviguer à leur guise, sans se soucier de heurter un autre véhicule. Pourtant, un accident a bien failli avoir lieu en septembre 2019, quand un satellite de l’entreprise Space X s’est mis en travers du chemin d’un satellite de l’Agence Spatiale Européenne (ESA).

Une situation impensable il y a encore quelques années, lorsque l’espace était encore quasiment inaccessible, mais qui devient réelle avec la multiplication des envois d’appareils robotisés.

Une augmentation du nombre de satellites

Aujourd’hui, on compte environ 2000 satellites opérationnels en orbite autour de la Terre, avec un chiffre qui ne fait que s’accroître avec notre utilisation toujours plus constante des systèmes de surveillance et de géolocalisation. Si cette augmentation était prévue, c’était sans compter sur le trublion Elon Musk – fondateur de Space X – qui s’est mis en tête d’envoyer dans l’espace 12.000 satellites d’ici 2020.

Son but est de créer une méga-constellation, censée offrir un accès internet à haut débit dans le monde entier. Mais ce projet suscite les inquiétudes et les controverses, car certains spécialistes craignent un encombrement de l’espace et une augmentation des accidents. Quand on sait le travail qu’il faut pour envoyer un robot dans l’espace, le coût de chaque manœuvre et le temps nécessaire pour obtenir des résultats qui semblent infimes aux communs des mortels, on comprend que l’inquiétude soit de mise.

Vers des règles pour circuler dans l’espace

C’est pour cette raison que l’Agence Spatiale Européenne a réclamé l’instauration de règles de circulation dans l’espace, comme il en existe déjà pour les routes et les océans. S’il est difficile d’imaginer sous quelle forme ce code de la route spatiale pourrait se présenter, la question soulevée par l’ESA n’a pas manqué de faire réagir.

En novembre 2019, le sujet sera abordé lors de la réunion du conseil de l’ESA et il ne serait pas surprenant de voir d’autres solutions émerger, comme celle qui préconise une amélioration des systèmes d’évitements. Ils sont pour le moment manuel et demandent une réaction rapide des agences (comme ce fut nécessaire lors de l’épisode Space X / ESA) et il conviendrait de les automatiser, en utilisant les progrès faits en matière d’intelligence artificielle.

Dans le cas contraire, il pourrait y avoir des embouteillages dans l’espace dans quelques années !

> A LIRE AUSSI : Voyages spatiaux : la course est lancée !

Publié le 18 septembre 2019

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines de société

Abonnement LE PETIT QUOTIDIEN
Abonnement LE POINT
Abonnement L'EXPRESS
Abonnement POINT DE VUE
Abonnement MON QUOTIDIEN
Abonnement LES INROCKUPTIBLES