Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

LE YAK

Description physique

Le yak (également écrit yack) est un animal massif haut de 2 mètres, pesant 1 tonne en moyenne. Pourvu de longues cornes et d’un pelage long et touffu, il peut vivre dans des conditions très difficiles de froid et de neige. Sa double toison lui permet de vivre à des températures extrêmes, pouvant atteindre - 40°C.
Malgré cette corpulence, le yak est un excellent grimpeur qui gravit les montagnes et parcourt avec aisance l’immensité des plaines.
Une tache blanche orne son museau : elle est composée de poils courts et blancs. Sa vue est très limitée mais son odorat ainsi que son ouïe sont particulièrement développés.

Son lieu de vie

Le yak vit dans les milieux froids de l’Asie Centrale, et plus particulièrement au nord du Tibet et au nord de la Chine, dans l'Himalaya. Il affectionne les plaines déboisées, les grands espaces ainsi que les collines. Le yak vit en petits groupes, mais il peut aussi, plus rarement, vivre en solitaire.

Son alimentation

Ce grand mammifère d’Asie est herbivore : il mange des herbes dures et du lichen qui poussent dans les moyennes et hautes montagnes, ainsi que les herbes dans les plaines. Le yak boit beaucoup, remplaçant en hiver l’eau par la neige qu’il mange pour s’hydrater.

Sa reproduction

Dès l’âge de 3 ans, la femelle peut enfanter : sa gestation dure 9 à 10 mois et elle ne peut donner vie qu’à un seul bébé par portée. La femelle yak ne peut procréer qu’une fois tous les 2 ans.

Son espérance de vie

Le yak vit 23 ans en moyenne.

Cri du yack

Ce ruminant grégaire grogne.

Signes particuliers

Les yaks sont des animaux dociles et faciles à domestiquer : au Tibet, ils partagent la vie des hommes depuis des millénaires. Très peu de yaks vivent à l’état sauvage. Et malgré leur adaptabilité aux hommes, ces derniers sont les seuls prédateurs de cette espèce menacée. Les yaks sont en effet prisés pour leur viande. Aujourd’hui, on ne compte plus que 15.000 individus.

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines sur les animaux

Abonnement ANIMAUX BONHEUR
Abonnement LA SALAMANDRE
Abonnement SPECIAL CHIENS
Abonnement VOS CHIENS MAGAZINE
Abonnement 30 MILLIONS D'AMIS
Abonnement CHEVAL PRATIQUE