Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Le taon

Espèce non menacée

Description physique

Le taon (prononcez "tan") est une espèce d’insecte de la famille des Tabanidae. D’une taille allant de 6 à 30 mm, il présente deux ailes le plus souvent marbrées, et disposées en forme de toit quand il n’est pas en vol. Six pattes annelées dotées d'amortisseurs lui servent de train d’atterrissage, ce qui empêche ses victimes de le remarquer quand il se pose. L’avant de sa tête laisse voir une trompe massive et deux antennes prenant leur origine au milieu de sa face. Ses deux yeux en facettes sont écartés chez la femelle et presque collés chez le mâle, et comportent des bandes colorées. Sa tête est reliée à son abdomen rayé en forme de cône par un thorax velu. Son corps est tacheté de diverses couleurs : blanc, gris, noir, jaune-sombre, vert, orange, ou violet. Cette variété de couleurs l’aide à se camoufler au cas où un danger se présenterait.

Son lieu de vie

Le taon vit dans des milieux boisés et humides, ou dans les régions où l’on pratique l’élevage de bétail. Il est exophile, c'est-à-dire qu'il vit en dehors des maisons. Il est actif le jour pendant les saisons chaudes.

Son alimentation

La femelle est hématophage et s’attaque aux mammifères pour les mordre et sucer leur sang, ou pour prélever avec ses mandibules des micro-morceaux de chair qu’elle digérera plus lentement par la suite. Elle complète son alimentation en buvant et en butinant. De leur côté, les mâles n’infligent pas de morsures mais plutôt butinent et se nourrissent du nectar qu’ils sucent.

Sa reproduction

Le taon est ovipare. Les œufs sont pondus sur les herbes ou plus généralement déposés sur des végétaux proches de l’eau, dans la vase ou même directement dans l’eau. Après l’accouplement, le sang que suce la femelle aide au développement normal des œufs en fournissant l’énergie nécessaire. Après la ponte, suivent 7 à 9 stades larvaires dans un hôte dont ils se servent des tissus pour se nourrir, puis un stade nymphal aboutissant à l'état adulte.

Son espérance de vie

Le taon adulte à une espérance de vie de 1 à 9 jours.

Le cri du taon

Le taon bourdonne ou vrombit.

Signes particuliers

Les taons ne volent que lorsque la température extérieure est élevée et que l’air est très humide. Dans ces conditions, ils peuvent voler sur de longues distances. Notons aussi que les morsures d’un taon sont douloureuses et peuvent conduire à un gonflement des tissus supérieurs de la peau, ou à un simple rougissement de la peau.

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines sur les animaux

Abonnement SPECIAL CHATS
Abonnement ANIMAUX BONHEUR
Abonnement LA SALAMANDRE
Abonnement 30 MILLIONS D'AMIS
Abonnement SPECIAL CHIENS
Abonnement VOS CHIENS MAGAZINE