Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Le pudu des Andes

Quasi menacé

Description physique

Le pudu des Andes est un petit mammifère de la taille d’un gros lièvre. Il a une forme arrondie, des pattes courtes et solides (les pattes antérieures étant plus courtes que les pattes postérieures) et des yeux relativement petits. Ses oreilles arrondies sont courtes, sa queue mesure de 30 à 40 mm. Sa fourrure, aux poils durs et longs, est brune ou rousse. Son ventre et ses pattes sont plus clairs par rapport au reste du corps.

Le pudu des Andes a une hauteur au garrot de 35 à 45 cm. Il mesure de 60 à 80 cm de long pour un poids de 6 à 13 kg. Le mâle se distingue de la femelle par des petites cornes pointues de 10 cm environ. La femelle est moins massive que le mâle (1 kg de moins).

Son lieu de vie

Comme son nom l’indique, on peut voir le pudu des Andes dans la cordillère des Andes, dans les forêts d’Amérique du Sud, jusqu’à 3200 mètres d'altitude (Argentine et Chili). En hiver, il descend à basse altitude et se rapproche des villes, en cas de températures particulièrement basses.

Son alimentation

Le pudu des Andes est un végétarien. Il se nourrit de feuilles, bourgeons, fruits tombés au sol, écorces, fougères, bambous… Sa nourriture préférée est le fuchsia. Il est actif surtout la nuit et, parfois, au crépuscule ou à l’aube. On a constaté qu’il boit rarement : l’eau dont il a besoin provient des plantes qu’il mange.

Sa reproduction

En général, le pudu des Andes est un animal solitaire. Ce n’est que pendant la période de reproduction, qui s’étale d’avril à juin, qu’il recherche un partenaire.

Après une période de gestation de 200 à 210 jours, la femelle donne naissance, en général, à un seul petit pudu (un faon) ayant deux taches claires sur le dos, pesant 450 g et mesurant 15 cm. Le petit passera 2 mois dans son "nid", et sa mère l’allaitera plusieurs fois dans la journée. Il atteindra la taille d’un adulte à l’âge de 3 mois et deviendra mature sexuellement à l’âge de 6 mois pour la femelle, et 18 mois pour le mâle. Le mâle aura ses premières bois à l’âge d’un an.

Son espérance de vie

Dans son milieu naturel, le pudu a une espérance de vie de 10 ans. En captivité, il peut vivre jusqu’à 15 ans.

Le cri du pudu des Andes

En ce qui concerne ses émissions sonore, le pudu des Andes est un animal plutôt discret. Pendant la période de rut, les mâles émettent une sorte de sifflement (un son strident et long), pour attirer les femelles.

Signes particuliers

Le pudu des Andes est le plus petit cervidé du monde. C'est un animal discret, très prudent et très agile (il peut se redresser sur ses pattes arrière pour attraper sa nourriture). Il marche souvent en frémissant pour repérer à temps tout danger éventuel. En cas de danger, il s’enfuit en zigzag dans la végétation ou en escaladant les rochers. Il peut même nager.

Cet animal communique avec ses congénères à l’aide des sécrétions de ses glandes odorantes situées près des yeux.

Le mâle adulte perd ses petits bois à la fin de la période de reproduction (juillet). Ces petits bois repoussent ensuite en novembre.

Statut de préservation

À l’état sauvage, la population de pudus des Andes est en déclin, son habitat est morcelé et il est surtout menacé par les chiens sauvages. Peu de zoos possèdent cette espèce en Europe. Son statut de conservation, selon l’UICN, est NT (quasi menacé).

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !