Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Le gaur

Vulnérable

Description physique

Le gaur est un gros bovidé musclé et majestueux. C’est en fait le plus gros des bovidés sauvages : il mesure entre 2,50 m et 3,30 m de long, et sa hauteur au garrot varie de 170 à 220 cm pour un poids de 450 à 850 kg pour la femelle, et 600 à 1250 kg pour le mâle. Le mâle adulte a un pelage noir et luisant, tandis que celui de la femelle est plutôt brun foncé. Le haut de la tête du gaur et le dessus de ses yeux sont gris, tandis que la partie inférieure de ses pattes est blanche. Il a une queue de 70 cm à 1 m, un fanon entre les pattes de devant, une longue bosse sur le dos et un museau pâle. Il est doté de cornes jaunes, mesurant entre 60 et 80 cm, avec des pointes noires recourbées vers le haut chez la femelle et vers l’arrière chez le mâle.

Son lieu de vie

On rencontre le gaur dans les collines boisées, les forêts tropicales et les prairies couvertes de l’Asie du Sud, surtout en Inde. Il vit à l’abri de la végétation, rarement dans les espaces découverts. Il supporte bien le froid et peut vivre jusqu’à une altitude de 1000 mètres.

Son alimentation

Le gaur est un ruminant. Il se nourrit surtout d’herbes. Pendant la saison sèche, il peut se contenter de feuilles d’arbres, de tubercules, de jeunes pouces et de racines.

Sa reproduction

La saison des amours a lieu en été. L’âge de la maturité sexuelle du gaur se situe entre 2 et 3 ans. Une femelle en chaleur est caractérisée par l’odeur de ses urines et de ses parties génitales. Généralement, il n’y a pas d’affrontement entre mâles, et le mâle dominant peut s’accoupler avec plusieurs femelles au cours d’une même saison. La femelle donne naissance à un seul petit veau de 20 kg, après une période de gestation de 275 jours. Quelques jours après la naissance, la femelle rejoint le groupe avec son petit, qui sera sevré entre 7 et 12 mois. Le mâle s’appelle le taureau, et la femelle s’appelle la vache.

Son espérance de vie

Dans son milieu naturel, le gaur peut vivre de 15 à 18 ans. En captivité, son espérance de vie est de 30 ans environ.

Le cri du gaur

Le gaur beugle. En cas de danger, il émet un long sifflement. Pour attirer les femelles, il peut pousser un cri pouvant être entendu jusqu’à 1,5 km.

Signes particuliers

Le gaur vit en petits groupes de quelques dizaines d’individus, composés de femelles avec leurs petits et d’un mâle.

En raison de sa taille imposante et de sa force, le gaur n’a pratiquement pas de prédateurs, à l’exception du tigre qui peut s’attaquer à lui, cependant avec beaucoup de difficultés. Les jeunes gaurs sont plus vulnérables et sont plus facilement chassés par les léopards, les tigres et les dholes.

Le gayal, espèce domestiquée, nettement plus petit, est utilisé en Inde depuis longtemps comme animal de trait et pour sa viande. Il est aussi appelé "mithan".

Statut de préservation

À cause de la réduction progressive de son habitat, des maladies qui s'attaquent au bétail et surtout du braconnage dans certains pays comme le Laos ou la Thaïlande, le statut de conservation du gaur, selon l’UICN, est VU (vulnérable). Actuellement, il est protégé dans tous les pays où il vit, et plusieurs réserves ont été créées pour assurer sa protection.

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines sur les animaux

Abonnement LA SALAMANDRE
Abonnement SPECIAL CHATS
Abonnement ANIMAUX BONHEUR
Abonnement 30 MILLIONS D'AMIS
Abonnement VOS CHIENS MAGAZINE
Abonnement SPECIAL CHIENS