Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Le bongo

Quasi menacé

Description physique

Le bongo est un mammifère qui ressemble à une grande antilope. Il a de grandes oreilles, des jambes relativement courtes, un collier de couleur blanche au niveau du cou, et un corps massif mesurant entre 1,70 et 2,50 m de long, pour un poids de 210 à 410 kg. Sa hauteur au garrot varie de 110 à 135 cm. Il a une queue de 40 à 70 cm de long.

Sa colonne vertébrale est surmontée d’une crête de poils, sa tête et ses membres sont ornés de taches blanches. On peut le reconnaître facilement grâce à son poil court châtain, ainsi qu’à son torse et son postérieur comportant 10 à 15 lignes fines et verticales. Mâle et femelle ont de grandes cornes en spirale pouvant mesurer jusqu’à 1 m de long. Le mâle est nettement plus imposant que la femelle.

Son lieu de vie

Le bongo vit en solitaire, ou en petits groupes de 5 ou 6 individus dans la savane, la forêt tropicale, la forêt de montagne jusqu’à 4200 mètres (Kenya), et la forêt équatoriale d’Afrique de l’Ouest (Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Nigéria…) et d’Afrique Centrale (Angola, Cameroun, Gabon, Soudan…). Il est actif surtout en fin de journée.

Son alimentation

Le bongo est un animal herbivore. Il se nourrit de plantes grimpantes, bambous, racines, graminées et fruits. Il peut même manger le bois brûlé après un orage. Il a besoin de boire beaucoup d’eau et de se gaver de sel qu’il trouve dans les vasières.

Sa reproduction

Le bongo se reproduit pendant toute l’année. La période de gestation est de 9 à 10 mois. La femelle donne naissance à un petit (rarement deux) pesant entre 15 et 20 kg et soigneusement caché pendant une dizaine de jours. Sa mère lui rend visite uniquement pour le nourrir. Dès l’âge de 3 mois, le petit bongo aura des cornes et pourra accompagner sa mère. Il sera sevré à l’âge de 6 mois. Il deviendra mature sexuellement à 20 mois et il quittera alors le groupe maternel.

Son espérance de vie

Dans son milieu naturel, le bongo peut vivre de 15 à 17 ans, et en captivité jusqu’à 20 ans.

Le cri du bongo

Le bongo gémit, meugle, grogne. Il bêle en cas de danger.

Signes particuliers

Le bongo est craintif et timide, il est difficile à observer dans la nature. Il est toujours caché pour échapper à ses prédateurs. Lors de sa fuite, sa tête est inclinée vers l’arrière. Il peut atteindre une vitesse de pointe de 70 km/h. Ses principaux prédateurs sont le lion et la panthère. Le bongo est un animal très social.

Statut de préservation

Comme il est beaucoup chassé pour sa viande (surtout illégalement : braconnage), qu’il est particulièrement sensible aux maladies (notamment la peste bobine) et à cause de la déforestation, le bongo est classé sur la Liste rouge de l’UICN. Son statut de conservation est NT (quasi menacé). Il semble complètement disparu en Afrique de l’Est. Plusieurs programmes de protection ont été entrepris. On peut citer notamment le programme des zoos nord-américains et le programme européen, qui participent à la réintroduction des bongos, nés en captivité, dans leur milieu naturel.

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines sur les animaux

Abonnement SPECIAL CHATS
Abonnement CHEVAL PRATIQUE
Abonnement LA SALAMANDRE
Abonnement VOS CHIENS MAGAZINE
Abonnement SPECIAL CHIENS
Abonnement ANIMAUX BONHEUR