Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

L’arapaïma

Espèce non menacée

Description physique

L’arapaïma est l’un des plus gros poissons d’eau douce du monde. Il a une tête plate et un corps gris très allongé, recouvert d’écailles très dures et qui se termine par une queue orangée. L’arapaïma a des nageoires dorsales et anales rejetées à l’arrière du corps ainsi qu’une grande bouche, pourvue de petites dents pointues, qui s’ouvre très largement grâce à une mâchoire protractile. Sa langue osseuse et râpeuse est aussi garnie de dents minuscules. Son dos, mince et allongé vers la queue, est très large. Il peut mesurer jusqu’à 5 mètres pour un poids pouvant atteindre 300 kg. On ne peut pas distinguer le mâle de la femelle.

Son lieu de vie

On peut voir l’arapaïma dans les rivières d’Amazonie, d’où il est originaire. De nos jours, on peut le trouver aussi dans quelques lacs en Thaïlande et en Malaisie, où il a été introduit pour la pêche.

Son alimentation

L’arapaïma est un carnivore. Il se nourrit de poissons, crustacés, reptiles, petits mammifères, gros insectes, qu’il aspire à la surface de l’eau, et même d’oiseaux et de singes qu’il capture en bondissant hors de l’eau jusqu’à 2 mètres. Il écrase ses proies entre ses plaques dentaires.

Sa reproduction

La femelle pond des œufs à partir du mois de février jusqu’au mois d’avril, dans un nid de 50 cm environ de diamètre, qu’elle aura creusé dans le sable. Les œufs éclosent 24 heures après avoir été fécondés par le mâle. Les alevins, qui sont protégés par les deux parents pendant 1 mois environ, se développeront en groupes compacts pendant la saison de crue, de mai à août. Ils atteindront leur maturité sexuelle entre 4 et 5 ans. Ils mesureront alors 1,70 m environ, et pèseront entre 40 et 45 kg.

Son espérance de vie

L’arapaïma a une espérance de vie de 10 à 15 ans. .

Signes particuliers

L’arapaïma, appelé aussi « morue d’Amazonie », est un poisson étrange. Il est caractérisé par une vessie natatoire riche en vaisseaux sanguins (une sorte de poumon) qui lui permet de respirer dans l’air. Ainsi, il remonte à la surface toutes les 20 minutes pour respirer et capter l’oxygène, qui est souvent rare dans les cours d’eau d’Amazonie. Quand il inspire l’air en surface, il produit un bruit spécifique et bruyant. L’arapaïma respire également dans l'eau à l'aide de branchies.

Grâce à ses écailles très dures, superposées et ondulées, l’arapaïma bénéficie d’une armure qui le protège contre les morsures des piranhas.

En fait, son seul prédateur est l’homme. En effet, comme sa chair, blanche et tendre, est légèrement sucrée et présente peu d’arêtes, elle est très appréciée. Elle représente 50 % du poids total du poisson.

Statut de préservation

L’arapaïma fait l’objet d’une surpêche intense, d’autant plus qu’il est relativement facile à localiser et à capturer puisqu’il refait surface à intervalles réguliers. D’autre part, il est menacé par la présence de substances nocives dans les eaux de l’Amazone, comme le mercure et le pétrole. Son statut de conservation, selon l’UICN, est DD (données insuffisantes). Cependant, le commerce international de ce poisson est contrôlé et grâce à la mise en place d’un programme de pêche durable au Brésil, il n’est plus menacé d’extinction.

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !